X
previous
next
Recent Viewed
X

Dernières oeuvres consultées

Fr | Εn
 
MARIE B. CROS
MARIE B. CROS
Nationalité: Française
Informations sur l'artiste +

Travaille à Paris, Milan , Rotterdam.

Marie B. Cros collabore en free-lance depuis 1998 avec les agences de publicité ou de communication, les productions d’évènements, les photographes, les studios ou les galeries. Styliste photo, assistante décoratrice, rédactrice, scénographe, graphiste, elle a d’abord étudié les différents domaines de l’image pour se consacrer depuis quelques années au concept, à la direction artistique et à la scénographie.
En 2001, Peter de Graff, responsable de « The international V!ps galleries » a choisi de suivre l’artiste. Lors de sa première exposition à Rotterdam le galeriste féru de pop art l’a présentée à la presse comme une «artiste de l’image». Depuis, Marie B. Cros utilise cet éponyme pour mieux se définir. Aujourd’hui elle est également représentée à New York par l’agence Images.com et à Paris par la galerie Artfloor. L’artiste prolonge par ailleurs ses collaborations avec Gherardo frassa (Frassa Associati) sur des expositions collectives ou des évènements ponctuels en Italie.
Aujourd’hui, elle développe des concepts liés à la représentation de l’espace et à la mise en scène de l’image ou du message. Elle s’enthousiasme pour l’exploitation des nouveaux médias et s’est spécialisée dans la création de scénarios scénographiques accès sur l’image, le mouvement, la lumière. Passionnée par l’alchimie des idées et à l’écoute des tendances grâce à  ses piges en presse, elle travaille inlassablement autour de la représentation dans différents domaines: graphisme, scénographie, vidéo, dessin, peinture. La galerie Artfloor titrait récemment sur elle : «Les oeuvres de cette artiste connaissent déjà un grand succès Outre Atlantique, dans la patrie du Pop Art. A ne pas laisser passer...»


Studio Frassa Associati, Milan, Janvier 2007


---------------------------------------

Traduction d'un article paru à l'occasion de l'exposition "From Paris with..., from Rotterdam with...", Rotterdam 2002

L’artiste Marie B. Cros développe une activité artistique pluridisciplinaire : styliste, scénographe et directrice artistique dans les domaines de la mode, publicité et communication, et de plus en plus, créateur d’œuvres d’art dans lesquelles elle exprime ses impressions du monde d’une façon dynamique. Elle se laisse influencer librement par les médias modernes et elle essaye de « choquer » le spectateur avec des combinaisons d’images surprenantes. Au sujet de son travail l’artiste a cette définition poétique :
«Ville de bitumes aux tendresses fantôme, passion XXL… Monde urbain…tu es ma source d’observation intarissable. Je puise directement mes inspirations dans la rue, la ville, l’underground, les médias, la publicité, la mode, j’y mixe directement des références artistiques, des hommages, des clins d’œil furtifs. Fracturant l’ordre hiérarchique entre la peinture, la photo et le dessin, j'observe les moyens picturaux, contemporains ou dérivés du pop art, et la représentation simultanée d’objets ou de thèmes contradictoires, héritage des combinatoires surréalistes. Je ne sais pas encore parmi toutes mes influences celle qui domine, c’est une question assez difficile. Mais je pense que mon rapport avec la musique en général et la musique électronique en particulier m’a beaucoup influencé. C’est une influence motrice de mon travail pictural dans l’approche du procédé de Sample, de mixage, d’adaptation…etc. J’essaye d’adapter ce principe de la musique électronique à ma peinture. J’aime la rapidité de la composition électronique, son côté furtif et éphémère parfois, son côté traces et empreintes volontaires, je trouve ça très post moderne et complètement adapté à notre époque. »

L’accentuation des lignes et contours dans son travail montre l’influence de la Bande Dessinée. Elle raconte le déclic pictural qu’elle a eu comment au cours d’une exposition du dessinateur et metteur en scène Enki Bilal, en février 2001 :
«Je pense être aussi influencé par un certain univers de la bande dessinée. J’apprécie abondamment l’univers d’Enki Bilal et le côté pictural de ses dessins, le découpage très « story Board » de ses planches. En février 2001, je suis allée voir une exposition d’Enki Bilal, Il y avait dans cette exposition, 2 demi sphères en verre dans lesquelles étaient entreposés les éléments du bureau de Bilal, pas mal d’ébauches, beaucoup de calques, des dessins commencés au crayon et au pastel. J’ai eu un véritable déclic ce jour là. J'ai "vu" un rapprochement évident et possible entre le dessin, la peinture, la photo. C'est à ce moment là que j'ai commencé à peindre différemment, et à perfectionner mon trait à l'encre de chine, en travaillant parallèlement la photo, la vidéo et le dessin. Le numérique pigmente mes dessins, le trait est manuel puis la couleur est numérique.

A propos de ses influences l’artiste évoque autant le mouvement pop que le cinéma :
En réalité je pense être influencé par toutes les formes d’art, plus particulièrement peut-être par le cinéma, la musique, le cinéma, le mouvement du pop art et des surréalistes. J’ai commencé à travailler sur l'univers de Kubrick en particulier. Je souhaiterais poursuivre par un travail sur des images de films de Lynch, Cronenberg, et d’autres cinéastes libres, obstinés, avec un univers très prononcé et des thématiques récurrentes. J’insiste bien à chaque fois sur le fait que je réagie de façon émotive à ces films, comme je le fais face à la peinture, la musique, la danse, etc. J’essaye de rentrer dans la réalité de ces artistes, pas nécessairement de la comprendre, on n’a pas nécessairement besoin de comprendre pour ressentir, plus radicalement, je crois que le prisme de la compréhension risque quelquefois de repousser celui de l’émotion. David Cronenberg parle précisément de fissure Schizophrènique à propos du regard du spectateur, c’est cette fissure là qui m’intéresse, cette forme d’intimité que l’on peut nouer avec un artiste à travers son oeuvre partielle ou intégrale, je réagis à peu près de la même façon avec tout ce que j’observe dans la vie, dans le monde, dans la rue, les médias, un concert, une expo, un livre…etc. Bien sur mon travail passe par le prisme de l’étude de concept et de procédés, de méthodologies personnelles, mais j’aime aussi parvenir à m’éloigner de cette phase nécessaire lorsque je montre mon travail, tout simplement par ce que je choisi de montrer, de faire ressentir, et je ne choisi pas d’expliquer. »

 

Toutes les Oeuvres de l'Artiste

 
Afficher plus